Bernard Terrand n’est plus

La disparition le 13 novembre dernier de notre ami académicien Bernard Terrand à l’âgé de 87 ans éclaircit un peu plus, hélas, le groupe de nos grands anciens. Ses obsèques se sont déroulées le jeudi 18 novembre en l’église de Bligny-sur-Ouche (21).

Né en 1934 en terre charolaise, éleveur de charolais lui-même pendant toute sa vie en Côte d’Or, à Cussy-la-Colonne, notre ami était aussi un paysan engagé, un militant et un acteur résolu du monde de l’élevage. Il a été amené à prendre des responsabilités éminentes, comme président de la Chambre d’Agriculture de la Côte d’Or entre 1995 et 2001. 

Il fut aussi le président de la Confédération nationale des groupements de défense sanitaire, puis le président de la FESASS, la Fédération européenne de santé animale et de sécurité sanitaire. Deux postes de haute responsabilité, où la compétence technique de l’éleveur et la qualité humaine du dirigeant s’exprimèrent pleinement.

Pour l’Académie de la Viande, Bernard Terrand n’hésitait pas à prendre le train qui l’amenait de sa chère Bourgogne à Paris. Il participait volontiers à un bon déjeuner, puis aux échanges de nos réunions. Il appréciait la diversité des points de vue qui s’exprimaient, restait fidèle à ses engagements mais surtout contribuait à la qualité des débats par ses interventions sobres, directes, bien documentées, ouvertes au compromis.

Sa disparition a provoqué dans nos rangs une émotion véritable, et plusieurs de nos membres se sont empressés de témoigner de leur peine. 

Mme Anne-Marie Terrand, son épouse, souvent présente à ses côtés, trouvera ici  le témoignage que la mémoire de Bernard restera vive parmi nous, et qu’elle ne s’effacera pas. 

Le président

François Landrieu

PARTAGER L’ARTICLE

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email





DICTIONNAIRE DE LA VIANDE

feuilleter en ligne

français & anglais

1000

MOTS

200

ILLUSTRATIONS COULEUR