19
Mar, Oct

AG 2021 : du nouveau, des nouveaux, bonnes et moins bonnes nouvelles

L’Assemblée Générale de 2021 de l’Académie de la Viande s’est déroulée le vendredi 19 mars à 11h00. En raison des contraintes sanitaires actuelles, la réunion s’est déroulée en visio-conférence.

En ouvrant la réunion, le président François Landrieu a évoqué la mémoire de Pierre Haddad, décédé en novembre 2020, et celle de Jean Billaut, vice-président, intervenue le 2 mars. Un instant de recueillement a été observé. Par ailleurs, l’assemblée a félicité Marc Pagès, vice-président, de sa récente nomination comme chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur.
Deux nouveaux membres de l’Académie ont été admis à l’unanimité. Il s’agit de MM. Marc Feunteun d’une part, et Jean Huet d’autre part. Le premier est responsable de l’export viande bovine chez SVA, le second a été, entre autres, vice-président de la FNO et président de la section ovine d’Interbev. Nous sommes heureux de les accueillir. Leurs CV respectifs plus développés seront mis en ligne sur ce site très rapidement.
Notre trésorière Brigitte Richon a présenté la situation des comptes pour l’exercice écoulé. Le rapport financier a été voté à l’unanimité, ainsi que l’ensemble des motions et quitus soumis aux votes.

Le Conseil d’Administration, qui s’était réuni préalablement à l’Assemblée générale, avait dû prendre acte de la situation statutaire créée par la disparition de notre vice- président Jean Billaut. Après avoir procédé aux votes nécessaires, les 4 vice-présidents de l’Académie de la Viande sont désormais MM. Marc Pagès, Jean-François Blanc, Jean-Louis Bignon, Bernard Greffeuille. Ces nominations ont été validées par l’assemblée générale.
__________________________________________________________________


Rapport moral et d’activité pour l’exercice 2020

Mesdames, messieurs, chers amis académiciens

Cette année, hélas, nous ne nous retrouvons pas comme d’habitude. La singularité de ces rencontres vidéo se double aujourd’hui de la tristesse de voir une place vide parmi nous, une grande place tristement vide. Le décès à 93 ans de notre vice-président Jean Billault, inhumé le 2 mars dernier, est évidement ce qui nous touche aujourd’hui en premier et nous avons pour lui une pensée fidèle et amicale. Nous avons aussi déploré la disparition d’un grand ancien, Pierre Haddad, décédé le 27 novembre 2020. Pour eux, pour tous nos disparus récents ou plus anciens, je vous propose d’avoir une brève mais intense pensée de camaraderie et de respect.

***


Une bonne nouvelle, tout de même, dont nous pouvons nous réjouir ensemble : le Journal Officiel du 1er janvier dernier nous apprenait que notre ami et vice-président Marc Pagès avait été fait chevalier de la Légion d’Honneur au titre du ministère de l’agriculture. Toutes nos félicitations à Marc, nous n’en dirons pas plus.

***

Nous voici donc à rendre compte d’un exercice tout à fait particulier pour notre Académie. Souvenons-nous : notre assemblée générale de l’année dernière le 28 février 2020, s’est déroulée à la veille du confinement, le Salon de l’Agriculture où nous avions déjeuné ce vendredi-là fermant même ses portes dès le lendemain dans la précipitation.
Evidemment, le fonctionnement et surtout l’activité de notre académie en ont été perturbés gravement. De tout le programme prévu l’an passé tout n’a pas pu être réalisé. Mais enfin, il en reste quand même et c’est de ce reste que j’ai à vous rendre compte aujourd’hui.
Nous avons du bien sûr annuler les déplacements prévus, notamment celui qui devait nous mener en Aveyron à l’automne dernier, sur la tombe de Marcel Bruel et à la rencontre des établissements Greffeuille.

De nos diverses réunions nous avons pu maintenir notre assemblée plénière du 11 novembre 2020. Elle était consacrée à la désignation des lauréats de nos Prix annuels, Prix de l’Académie de la Viande et Prix scientifique. La décision des académiciens s’est portée d’une part sur Erik Orsenna, de l’Académie française, pour son livre « Cochons ou le mythe du vivant « (éd. Stock-Fayard) ; et d’autre part, pour le Prix scientifique, sur une étude publiée dans Viandes et Produits Carnés sous le titre « Indicateurs de suivi et d’amélioration du bien-être animal en élevage bovin ». Les auteurs en sont Audrey Lebrun et Charlotte Lemains (Interbev) ; Nadine Ballot (Cniel) ; Béatrice Mounaix, Agathe Cheype et Luc Morabito (Institut de l’Elevage)

Les remises de ces Prix se sont réalisées elles aussi sur le mode virtuel. Le Prix scientifique a fait l’objet d’un « webinaire » le 27 janvier 2021, avec la participation directe de Charlotte Lemains et de Christelle Dumont, qui représentaient l’équipe des auteurs.

Pour le Prix de l’Académie, Erik Orsenna nous a rejoints par écran et micros interposés le 9 février 2021. Nous avons félicité notre lauréat pour avoir compris et décrit la place importante du cochon et de l’élevage dans notre civilisation, depuis des temps immémoriaux. Mais nous l’avons aussi gentiment repris sur les errements de telles ou telles organisations écolo-vegan dont les agissements sont à nos yeux intolérables et pour lesquels il montrait sans doute une mansuétude néfaste. Nous nous sommes promis de nous revoir, dès que la situation le permettrait, pour un déjeuner en présence réelle.

Dans le cadre de notre convention avec Interbev, qui a été renouvelée au mois de juillet dernier, le travail de l’Académie s’est poursuivi sur le dictionnaire de la viande, en collaboration avec l’Inrae. Je vous rappelle que l’Institut de recherche agronomique a souhaité créer, sur la base de notre Dictionnaire de la viande, ce qu’on appelle en terme informatique un thésaurus avec classement ontologique.

Notre collègue Jean François Hoquette est directement responsable de ce travail, auquel s’est joint un stagiaire dédié, Moïse Kombolo, que nous remercions. Du côté de l’Académie, Brigitte Richon et moi-même participons depuis bientôt un an à deux réunions par semaine pour aider les chercheurs à réaliser le projet. Celui-ci devrait être accompli dans les semaines qui viennent, vous en serez tenus informés.

L’Académie a par ailleurs continué son activité en faveur des Concours et de l’élevage de haute qualité en distribuant chaque année sur trois concours du calendrier officiel de notre partenaire la FCAB (Fédération des concours d’animaux de boucherie de haute qualité) la médaille de l’Académie de la Viande. Le président de la Fédération, notre collègue académicien Jean Yves Renard, est notre ambassadeur permanent sur ces concours, nous l’en remercions vivement en souhaitant que les contraintes sanitaires ne compromettent pas durablement ces belles manifestations.

En cette année 2020, la médaille de l’Académie a été attribuée à nos lauréats sur les concours de Bressuire, Romenay et Forges-les-Eaux. En cette année 2021, elle a déjà été attribuée ces dernières semaines sur les Concours d’avant-Pâques de Lezay dans les Deux Sèvres et de Rouen en Seine-Maritime, et ce sera en novembre pour le Concours de Torigny dans la Manche.

En ce qui concerne notre activité au cours de ce nouvel exercice, vous comprendrez que je reste encore très prudent. La pandémie n’a pas, au moment où nous réunissons sur cet écran, de fin prévisible. Et rien ne pourra être organisé de façon certaine tant que nous serons dans cette situation. Pour autant, nous continuerons d’organiser des réunions virtuelles chaque trimestre. Elles nous permettront au moins de faire le point, de débattre de l’actualité, d’échanger nos informations, de former des projets, de rendre des avis.

En matière de projet, précisément, nous maintenons ceux relatifs au dictionnaire, aux fiches de dégustations, et surtout à l’évolution de notre site internet. Nous souhaitons rénover ce dernier, qu’il soit en prise directe avec une actualité réfléchie, analysée, précisée - et notamment en y utilisant la vidéo. L’année dernière, notre site a été contacté par 11.000 visiteurs, avec une globalisation de quelque 20.000 visites consultant 110.00 pages et provoquant 240.000 hits, ou demandes de fichier. Je suis obligé de constater que ces chiffres sont en petit recul par rapport aux chiffres des années précédentes.

Cela justifie que nous nous améliorions dans ce domaine. Nous avons entamé un processus de rénovation du site, comme prévu l’année dernière, mais les aléas sanitaires ne nous ont pas permis d’aller aussi vite que voulu. Nous venons de prendre des décisions et de faire des choix de nature à donner une nouvelle impulsion à cette action. Concrètement : nous changeons d’opérateur informatique et nous lui avons déjà demandé un projet rapide.
Il va de soi que nous maintenons aussi l’attribution de nos Prix, Prix de l’Académie et Prix scientifique. Nous examinons la possibilité de compléter cette liste par une distinction qui serait chaque année attribué à un professionnel de la filière pour l’excellence de sa pratique et l’intérêt de son offre.

Mesdames, messieurs, nous devons aussi songer à faire entrer dans nos rangs des personnalités nouvelles et incontestables. Compte tenu des académiciens qui, à leur demande ou avec leur accord, sont devenus émérites, nous disposons actuellement de 8 sièges vacants. Nous en avons déjà débattu au sein d’un comité ad hoc, nous en avons parlé tout à l’heure au conseil d’administration, et plusieurs noms ont été retenus.

D’ores et déjà, aujourd’hui même, nous vous proposerons deux excellentes candidatures : celles de MM. Marc Feunteun d’une part, et de Maurice Huet d’autre part. Marc Feunteun est aujourd’hui le directeur export de la société SVA Jean Rozé. Nous l’avons connu chez Bigard, à Socopa, chez Gup Salomon, c’est donc un professionnel très expérimenté, et nous serons honoré de l’admettre parmi nous. M. Maurice Huet est agriculteur et éleveur, il est aujourd’hui le président de la section ovine d’Interbev, il a été vice-président de la FNO et occupé de nombreuses responsabilités dans cette filière passionnante de la viande ovine. Nous l’accueillerons lui aussi avec le plus grand plaisir.

D’autres candidatures sont attendues. Des contacts ont été pris avec différentes personnalités, qui n’ont pas encore toutes donné leur réponse. Leurs noms seront soumis à votre approbation dès que leur liste sera complète, par exemple lors d’une assemblée extraordinaire qui serait convoquée d’ici la fin juin 2021.

La soudaine disparition de notre vice-président Jean Billault nous amène aussi à modifier notre conseil d’administration. Les statuts nous demandent d’élire 4 vice-présidents au sein du bureau, où ils ne sont plus que deux pour le moment, MM. Marc Pagès et Jean François Blanc. Le conseil d’administration réuni ce jour vient donc de porter à la vice-présidence MM. Jean-Louis Bignon d’une part et Bernard Greffeuille d’autre part, et je vous demanderai de ratifier cette décision.

Je veux enfin remercier tous ceux et celles qui ont donné de leur énergie et de leur temps pour que l’académie fonctionne normalement dans ce temps de crise. Je remercie notamment Brigitte Richon, notre trésorière qui, certes, tourmente les cotisants oublieux et retardataires, mais qui tient toute notre comptabilité en ordre, veille au grain, intervient techniquement pour nourrir le site de l’Académie et a donné beaucoup de son temps pour le travail sur le dictionnaire informatique. Je la remercie.
Mesdames messieurs les académiciens, je suis à votre disposition pour répondre à vos questions sur ce rapport.

***