19
Jeu, Sep

Treize bonnes raisons de manger de la viande

Les sujets de la viande sont devenus sujets de société...


Les sujets de la viande sont devenus sujets de société. Le dossier de sept pages dans l’édition du week-end du journal Libération daté des 7 et 8 mars 2015 le montre une nouvelle fois.

Sur le principe, autant se réjouir du fait que les français s’intéressent à leur alimentation.Au-delà des polémiques partisanes, nous saisissons l’occasion pour revenir sur les sujets très partiellement soulevés dans les treize points du dossier de Libération. Si nous pouvons comprendre les questionnements de la société, les données présentées dans ce dossier ne sont qu’une partie de la réalité quand ils ne la biaisent pas. C’est la raison pour laquelle nous voulons fournir nos propres informations et parfois, notre point de vue. Dans le respect des règles d’un vrai débat.

Les acteurs de la filière des viandes françaises sont reconnus pour leur professionnalisme. Leur vocation en conscience est de permettre au consommateur de disposer, en quantité suffisante, de produits irréprochables. Il est donc naturel qu’au travers de titres pour certains monstrueux et de visuels chocs puisés dans l’esthétisme de l’horreur, beaucoup de professionnels voient une atteinte à leur métier, à leur savoir-faire et même à leur honneur. Nous voulons réparer cela.

Dans le fond, ce que nous inspire la lecture du dossier de Libération, c’est que nous pourrions vite nous entendre sur les bienfaits d’un modèle français, raisonnable et raisonné. D’une part, parce que la plupart des données servant de démonstration aux journalistes sont internationales, américaines, planétaires et rarement françaises ; d’autre part, parce la qualité est bien le credo commun. Comment pourrait-il en être autrement ? L’homme est omnivore. Notre civilisation s’est développée autour d’un modèle alimentaire variant les aliments, tous les aliments, végétaux comme produits carnés. Chacun est libre de ses choix et de sa conduite alimentaire. Gare néanmoins aux carences. Elles existent, même si elles ne font pas (encore) la Une des médias. Manger équilibrer tient du bon sens.

De la culture aussi. C’est la raison pour laquelle chacun pourra trouver ici les données faisant défaut dans le dossier de Libération. Et face à l’absence totale d’analyse qui caractérise ce dossier, nous remettons les problématiques de développement et les considérations éthiques et environnementales en perspective.

Chacun est ainsi libre de se faire une opinion.

Pierre Halliez
Directeur général du SNIV-SNCP


Recherche

Nous contacter

Le dictionnaire

 dicoviande250

800 pages, 1.000 mots, 200 illustrations, le Dictionnaire de l'Académie de la Viande français-anglais est paru à l'occasion du Congrès Mondial de la Viande (4-6 juin 2012 à Paris).

L'ouvrage (2012) et la version numérique augmentée et mise à jour (2014) sont en vente sur le site des Editions Autres Voix