21
Ven, Sep

Bien équilibrer les sept groupes d'aliments

Une croissance harmonieuse et un corps bien construit reposent sur une alimentation saine et équilibrée...

Pour être en bonne santé, et s’y maintenir, nul ne conteste l’importance d’une alimentation équilibrée. Véritable casse-tête pour les uns, jeu d’enfant pour d’autres, nous y sommes chaque jour confrontés.
Dans cette délicate architecture, la viande trouve une place de choix, grâce aux solides matériaux qu’elle fournit.

Des nutriments indispensables

L’organisme puise quotidiennement dans les aliments pour assurer ses fonctions vitales. Une fois ingérés, les aliments sont décomposés lors de la digestion en fines particules ou «nutriments», qu’il peut assimiler. Une bonne répartition entre ces divers nutriments permet de satisfaire les besoins qualitatifs et quantitatifs de l’organisme tout en le maintenant en bonne santé.
Ces besoins varient en fonction de l’âge, du sexe, de l’activité physique, de l’état physiologique (croissance, grossesse...) et de l’état de santé (maladie cardiovasculaire, diabète...).
Les besoins en énergie sont couverts par les glucides et les lipides principalement, tandis que les protéines ont surtout un rôle de structure (croissance et renouvellement des cellules).

L’alimentation fournit aussi des vitamines, des fibres, des minéraux et des oligo-éléments, qui n’apportent pas d’énergie (donc de calories), mais chacun a un rôle utile au fonctionnement: les fibres agissent sur le transit intestinal, le calcium et le phosphore pour les os, le fer pour le sang...

Des nutriments aux aliments

Les nutriments sont présents en quantité variable dans les aliments mais aucun aliment ne les contient tous. Seule la variété de l’alimentation permet leur complémentarité. Pour simplifier la mise en assiette des conseils nutritionnels, les aliments sont classés en 7 groupes, en fonction de leurs caractéristiques nutritionnelles. C’est en consommant des aliments dans les différentes catégories et en variant leur choix que le corps couvre ses divers besoins physiologiques. Sans oublier la satisfaction gustative, un besoin essentiel à l’appréciation de l’alimentation. Le fer de la viande ou des épinards?
Un aliment indiquant une quantité intéressante de fer ne suffit pas pour le considérer comme une bonne source de fer. Il faut aussi s’intéresser à sa « biodisponibilité », autrement dit à la qualité de son absorption intestinale et de son utilisation par l’organisme. Le fer héminique présent uniquement dans les viandes et les poissons est beaucoup mieux absorbé que le fer non héminique présent dans les œufs, les produits laitiers et les végétaux, comme les épinards: 4 à 5 fois plus!

Les protéines animales contenues dans les viandes sont les mieux équilibrées car elles contiennent tous les acides aminés indispensables, molécules que l’organisme ne sait pas fabriquer et il les assimile très bien. Celles apportées par les végétaux sont par contre déficitaires en un ou plusieurs acides aminés indispensables, d’où la nécessité de les associer à d’autres sources de protéines pour une meilleure complémentarité.


Une croissance harmonieuse et un corps bien construit reposent sur une alimentation saine et équilibrée où les viandes, et les aliments de leur groupe, servent de pilier à ce solide édifice. À chacun de le bâtir jour après jour.

 

Les 7 groupes d'aliments

 

aliments groupe 11. LES VIANDES, LES POISSONS ET LES OEUFS :

Principales sources de protéines et de fer, à consommer au moins une fois par jour. Variez entre viandes, poissons, oeufs durant la semaine. Les protéines, les lipides, les vitamines du groupe B (B6, B12) et les minéraux (fer, sélénium, zinc) de la viande participent à l'élaboration, au maintien et donc au fonctionnement des structures du corps dans son ensemble.

 

 

 

 

aliments groupe 2

2. LES PRODUITS LAITIERS :

Pour les protéines et le calcium indispensables à la croissance et à la solidité des os. Mangez un produit laitier à chaque repas.

 

 

 

  


aliments groupe 3

3. LES CEREALES ET DERIVES, POMMES DE TERRE, LEGUMES SECS:

Ils constituent la base énergétique de notre alimentation. Consommez les féculents à l'un des deux repas principaux et du pain, un peu à tous les repas.

 

 

 

 


aliments groupe 44. LES LEGUMES ET LES FRUITS:

Sources d'eau, de glucides simples, de vitamines,de minéraux et de fibres. Cosommez un légume cru(ou crudités) à l'un des deux repas et une garniture de légumes cuits à l'autre repas.Que ce soit en fin de repas ou en collation, consommez au moins deux fruits par jour.

 

 

 

 


aliments groupe 55. LES MATIERES GRASSES:

Pour l'énergie, les acides gras essentiels et les vitamines liposolubles A, D et E,consommez modérément des graisse et variez leur origine.

 

 

 

 


aliments groupe 66. LES BOISSONS:

Eau, jus de fruits,sodas.Buvez chaque jour au moins un litre et demi de boisson essentiellement sous forme d'eau. Les enfants, pendant leur croissance et les sportifs,en période de compétition, complèteront leur alimentation avec un apport de glucides simples sous forme de liquides sucrés: jus de fruits, sodas, etc... L'hydratation est un geste vital pour le sportif: l'énergie produite par le travail musculaire est dissipée à 80% sous forme de chaleur; il en résulte une élévation de la température corporelle que l'organisme doit limiter. Le principal mécanisme alors mis en jeu est la tanspiration. La sueur produite est à l'origine de pertesen eau et en minéraux qui doivent être compensées par une hydratation bien conduite

 

 


aliments groupe 7

7.LES SUCRES:

Le sucre, le miel, les patisseries. Le sucre et les aliments qui contiennent du sucre apportent à l'organisme des glucides simples. Ils peuvent se cosommer le matin, lors du petit déjeuner(café ou thé sucré,confitures,miel) ou à la fin des repas en ajoutant modérément du sucre dans un yaourt.Cet apport peut être progressivement augmenté lors de phases d' effort significatif qui permettent de "brûler"les sucres de la digestion, puis du glycogène.Un apport glucidique régulier pendant l'effort limitera leur diminution; il sera réalisé sous forme solide de barre de céréales,pâtes de fruits ou sous forme de liquides (boissons)

 

 

 Un bon équilibre

proteines lipides glucides

 

Recherche

Nous contacter

Le dictionnaire

 dicoviande250

800 pages, 1.000 mots, 200 illustrations, le Dictionnaire de l'Académie de la Viande français-anglais est paru à l'occasion du Congrès Mondial de la Viande (4-6 juin 2012 à Paris).

L'ouvrage (2012) et la version numérique augmentée et mise à jour (2014) sont en vente sur le site des Editions Autres Voix