19
Jeu, Sep

Séance plénière du 20 octobre 2015

Utilisation des antibiotiques en élevage et risques d’antibio-résistance... 

Le mardi 20 octobre les membres de l’Académie se sont retrouvés à Inaporc pour une séance plénière consacrée à l’utilisation des antibiotiques en élevage et aux risques d’antibio-résistance. 
L’antibio-résistance est aujourd’hui un défi majeur pour l’Union Européenne, elle provoque 25 000 décès par an pour un coût évalué à 1.5 milliards d’euros.
Jean Luc Angot présente « le plan national de réduction des risques d’antibio-résistance en médecine vétérinaire ».
Ensuite Guillaume Roué et Didier Delzescaux font le point sur « le panel antibiotiques Inaporc ».
Ces présentations et la discussion qui a suivi montrent que l’élevage est engagé depuis plus de 10 ans dans une diminution significative de l’utilisation des antibiotiques. Le récent plan Eco-antibio 2012-2016 s’est fixé un objectif de réduction de 25% sur 5 ans soit 5% par an et sur les dernières années l’objectif est atteint. Le concept de « one health » - une seule santé, humaine et animale ensemble - s’applique à l’antibio-résistance car il y a bien une responsabilité commune de la médecine humaine comme de la médecine vétérinaire. Il faut promouvoir un usage raisonné et prudent des antibiotiques aussi bien en santé humaine qu’en santé animale.
Le poste dépenses sanitaires dans un élevage porcin reste élevé : environ 130€ par truie et par an, la phase critique étant la période du sevrage où une couverture antibiotique est nécessaire. D’ailleurs les élevages qui annoncent des porcs élevés sans antibiotiques prennent bien soin de préciser «sans antibiotiques après sevrage ».
Pour rassurer le consommateur, le panel antibiotique d’Inaporc vise à:
- garantir qu’il n’y a pas de résidus d’antibiotiques dans la viande, ce qui est bien la réalité aujourd’hui,
- réduire les cas d’antibio-résistance. A ce sujet les éleveurs de porcs ont décidé depuis 2 ans un moratoire sur l’utilisation des céphalosporines réservées à la médecine humaine.
Se développent également en élevage porcin des traitements alternatifs, l’homéopathie et des thérapies à partir de sucs d’algues.
Voir les présentations : J.L. Angot: Cliquer ici. D. Delzescaux: Cliquer ici

Recherche

Nous contacter

Le dictionnaire

 dicoviande250

800 pages, 1.000 mots, 200 illustrations, le Dictionnaire de l'Académie de la Viande français-anglais est paru à l'occasion du Congrès Mondial de la Viande (4-6 juin 2012 à Paris).

L'ouvrage (2012) et la version numérique augmentée et mise à jour (2014) sont en vente sur le site des Editions Autres Voix