27
Mar, Oct

Les ennemis sont nombreux et agressifs

Soyons-le autant qu'eux, et plus intelligents aussi !...

Les adversaires, non les ennemis de la viande sont nombreux, riches, agressifs. Soyons-le autant qu'eux, et plus intelligents aussi !
Les données économiques du secteur élevage et alimentation risquent de glisser au second plan. On voit bien la pression que subissent les représentants politiques locaux notamment dans les zones d’élevages intensifs. Dans ces confrontations, les élevages et les éleveurs ne sont plus gagnants. Frustrations et stagnations s’en suivent dans ce secteur de production.

Les organisations agricoles allemandes semblent mieux ressentir ce danger et se préparent à réagir (internet, plates-formes de communications, cotisation pour financer les communications etc.). On ne peut pas laisser ce chantier aux seuls adversaires des élevages modernes, estiment-elles. D’autant moins que ceux-ci se sont très efficacement organisés ces derniers temps, et qu’ils augmentent leur influence sur l’opinion publique, dont on évaluera ensuite l’évolution pour justifier des décisions politiques.

Les organisations agricoles françaises devraient suivre leur exemple et constituer une force de frappe en communication, sortir des dialogues inefficaces avec des tentatives répétées de rectifier des dogmes ! Une attitude de silence et de repli finit par accréditer les plus folles rumeurs.

article paru dans F-E-A, sur le site <socopag.fr>

Recherche

Nous contacter

Le dictionnaire

 dicoviande250

800 pages, 1.000 mots, 200 illustrations, le Dictionnaire de l'Académie de la Viande français-anglais est paru à l'occasion du Congrès Mondial de la Viande (4-6 juin 2012 à Paris).

L'ouvrage (2012) et la version numérique augmentée et mise à jour (2014) sont en vente sur le site des Editions Autres Voix